Le Recueil

L'Office publie, chaque année depuis 1952, des " Recueils ", ouvrages contenant des études généalogiques complètes et détaillées sur des familles du pays, ou sur la descendance de personnages illustres, tels que Pierre-Paul Rubens, peuvent être acquis à l'Office à des prix variables, mais toujours raisonnables.

Pour obtenir ces Recueils, prière de verser la somme correspondante, majorée des frais de port en spécifiant le(s) tome(s) désiré(s), au compte bancaire ING de l'Office à Bruxelles.

Nouveau n° de compte à partir du 1er janvier 2017 : IBAN : BE 84 3104 0964 7759 - BIC : BBRUBEBB

  • Pour la Belgique, de 10 € par volume
  • Pour la France, Pays-Bas, Luxembourg, Allemagne & Grande-Bretagne : 20 € par volume
  • Pour les autres pays UE : 38 € par volume
  • Pour l'étranger (reste de l’Europe hors UE et USA), prière de payer exclusivement par virement international et de majorer de 68 € par volume.
  • Les chèques ne sont pas acceptés.
  • On peut aussi retirer les livres contre paiement comptant à l'Office les mercredis après-midi (de 14 h à 16 h 30) et samedis matin (de 9 h 30 à 12 h 15).
  • Tous ces ouvrages peuvent être consultés au Centre de Documentation.

Liste des Recueils parus

Recueil(s) Année Titre Prix Disponible
LXXIII 2021 Portraits de famille, Les d’Ursel (1850–1950) 80,00 € Oui
LXXII 2019 Les Fallon une famille d'orfèvres namurois 80,00 € Oui
LXXI 2019 Le comte Barthélemy de Theux de Meylandt 50,00 € Oui
LXX 2018 Les Bonhome & Bounam - Maîtres verriers liégeois 80,00 € Oui
LXIX 2016 Les Desclée et Desclée de Maredsous 60,00 € Oui
LXVII et LXVIII 2014 La famille (de) Dorlodot 85,00 € Oui
LXVI 2013 La famille t’Serstevens 75,00 € Oui
LXV 2013 Histoire de la famille Maus 65,00 € Oui
LXIV 2012 Iconographie de la famille Gillès de Pélichy et des principales familles ascendantes 65,00 € Oui
LXII et LXIII 2010 La famille de Pierpont 95,00 € Oui
LXI 2008 Anciennes Familles de Belgique 60,00 € Non
LIX-LX 2007 La famille de Montpellier 95,00 € Oui
LVIII 2006 La famille du Bois de Nevele, d'Aische et de Vroylande 65,00 € Oui
LVII 2005 Au Roi. Biographie du Comte Gatien du Parc Locmaria 50,00 € Oui
LVI 2005 Les Bethune sous l'ancien régime, une lignée courtraisienne originaire du Tournaisis 55,00 € Oui
LIV-LV 2004 Les Schetz: I, La maison de Grobbendonk - II, La maison d'Ursel 115,00 € Oui
LII-LIII 2003 La famille Bauchau 75,00 € Oui
LI 2001 La garde bourgeoise de Bruxelles sous l'ancien régime, et ses capitaines 40,00 € Oui
L 2000 Armorial Héraldique vivante (1974-2002) ; chevr Ph. de GHELLINCK VAERNEWYCK, Grandeur et vicissitudes d'une bibliothèque familiale disparue ; Tables générales des matières des Recueils 1937-2000 35,00 € Oui
XLIX 1999 La famille de Pelichy 40,00 € Oui
XLVIII 1998 La famille Mosselman à Bruxelles 40,00 € Oui
XLVII 1997 Les Borgnet, ces Mosans 40,00 € Oui
XLIV-XLVI 1996 La famille de la Kethulle, I-II-III 75,00 € Oui
XLIII 1993 de Voghel, famille brabançonne 40,00 € Oui
XLII 1992 La famille Nerinc(k)x, de Brages 30,00 € Oui
XLI 1991 La famille de Fossa, de Robertville ; Armorial 1990-1991 50,00 € Oui
XL 1990 La famille de Fraipont, d'Oultrecourt ; Armorial (1988-1989) 30,00 € Oui
XXXVIII-XXXIX 1988 La famille Christyn de Ribaucourt, I, Les Christyn, II, Les Ribaucourt 60,00 € Oui
XXXVII 1987 Essaimage d'une famille namuroise. La descendance de Henry Javaux (1746-1829) et Anne-Marie Helson (1757-1835) ; Armorial 1986-1987 30,00 € Oui
XXXVI 1986 Recueil jubilaire du Parchemin ; Armorial 1985 40,00 € Oui
XXXV 1985 Rubens et ses descendants, IV, La descendance Lunden 50,00 € Oui
XXXIV 1984 Recueil de l'Office XXXIV 25,00 € Oui
XXXIII 1983 Les Keingiaert, seigneurs de Denterghem et de Gheluvelt 25,00 € Oui
XXXII 1982 Epigraphie de l'abbaye de Marche-les-Dames 20,00 € Oui
XXXI 1981 Recueil généalogique et héraldique liégeois offert à Pierre Hanquet 30,00 € Oui
XXX 1980 Recueil de l'Office XXX 25,00 € Oui
XXIX 1980 Rubens et ses descendants, III, La descendance van ou de Beughem de Houtem. La descendance de Alvarado y Bracamonte 50,00 € Oui
XXVIII 1979 Histoire de la famille de Thier 70,00 € Oui
XXVII 1979 Rubens et ses descendants, II, La descendance van der Vekene de Berent 50,00 € Oui
XXVI 1978 Les Donnea ; Armorial 1977-1978 125,00 € Oui
XXV 1978 Rubens et ses descendants, I, La famille Rubens 50,00 € Oui
XXIV 1976 Dictionnaire des cris et devises de la Noblesse belge ; Armorial 1975-1976 125,00 € Oui
XXIII 1975 Les ascendants du chevalier Ado Malevez ; Armorial 1974-1975 15,00 € Oui
XXII 1974 La famille Lamarche ; Armorial 1973 125,00 € Oui
XXI 1973 Recueil du XIe Congrès de généalogie et d'héraldique, Liège, 1972 125,00 € Oui
XX 1973 Recueil de l'Office XX 15,00 € Oui
XIX 1972 Histoire de la famille Plissart (1356-1972) ; Armorial 1971-1972 100,00 € Oui
XVIII 1971 Les Thomaz de Bossierre ; Armorial 1970-1971 15,00 € Oui
XVII 1970 Recueil de l'Office XVII 15,00 € Oui
XVI 1969 Recherches sur les de le Vingne à Tournai depuis le XIe siècle, 2ème partie ; Armorial 1967-1970 125,00 € Oui
XV 1968 Recherches sur les de le Vingne à Tournai depuis le XIe siècle, 1ère partie 125,00 € Oui
XIV 1967 Recueil de l'Office XIV 125,00 € Oui
XIII 1964 Recueil de l'Office XIII 125,00 € Oui
XII 1963 Recueil de l'Office XII 100,00 € Oui
XI 1962 Recueil de l'Office XI 10,00 € Oui
X 1960 Recueil de l'Office X 10,00 € Oui
IX 1959 Recueil de l'Office IX 10,00 € Oui
VIII 1959 Recueil du IVe Congrès international des sciences généalogiques et héraldiques, Bruxelles, 1958 10,00 € Oui
VII 1958 Recueil de l'Office VII 10,00 € Oui
VI 1957 Recueil de l'Office VI 10,00 € Oui
V 1956 Recueil de l'Office V 10,00 € Oui
IV 1955 Recueil de l'Office IV 10,00 € Oui
III 1954 Recueil de l'Office III 50,00 € Oui
II 1952 Recueil de l'Office II 50,00 € Oui
I 1952 Exposition héraldique, 1952-1953 10,00 € Oui

Notre dernier Recueil

Recueil LXXIII d'Ursel : Portrait de Famille, Les d'Ursel (1850-1950)

 

Portraits de famille
Les d’Ursel
(1850–1950)

L’auteur a publié en 2004 l’histoire de sa famille. Il s’arrête en 1860, à la mort de Charles-Joseph, quatrième duc d’Ursel, ancêtre de tous les d’Ursel actuels. La documentation manquait alors pour poursuivre l’étude des générations plus récentes. Depuis lors, il a pu rassembler et analyser une abondante correspondance qui lui a permis de dresser le portrait des d’Ursel de plus en plus nombreux, qui ont vécu du milieu du XIXe siècle jusqu’au milieu du XXe.
Il a eu recours à d’autres sources, à divers journaux et mémoires dont, notamment, celles d’Henri, 8e duc d’Ursel. L’auteur constate que sa grand-mère, Antonine de Mun et son arrière-grand-mère, Henriette d’Harcourt, ont vécu l’une et l’autre un veuvage de près de 30 ans. Il en est de même pour Jacqueline de Néverlée, épouse de Wolfgang d’Ursel, fils cadet d’Antonine de Mun. Ces trois femmes, Henriette d’Harcourt, Antonine de Mun et Jacqueline de Néverlée ont le grand mérite d’avoir dominé anormalement l’univers familial qui forme la charpente de ce récit.
Le personnage principal et le plus attachant est sûrement Joseph, 6e duc d’Ursel (1848–1903), homme d’esprit, diplomate, haut fonctionnaire puis sénateur, qui termina sa trop courte carrière comme président du Sénat, soit protocolairement le deuxième personnage du Royaume.
Il se signala par le grand intérêt porté aux questions sociales, domaine où il suivait les traces de son beau-frère Albert de Mun. Il avait en effet épousé en 1872 Antonine de Mun (1849–1931) qui seconda habilement son mari dans sa carrière. Elle aimait l’art, s’adonnait à la peinture avec beaucoup de talent, comme sa meilleure amie, la comtesse de Flandre avec qui elle eut une correspondance quasi quotidienne jusqu’à sa mort en 1912. Cette correspondance est heureusement conservée.
Beaucoup d’autres d’Ursel ont leur part, notamment Charles, diplomate et haut fonctionnaire, son frère Hippolyte, homme politique et pionnier au Congo, y fondant une entreprise agricole nommée Urselia. Tous, et davantage encore toutes furent de fervents catholiques, soutinrent un nombre considérable de bonnes œuvres et se montrèrent d’ardents patriotes, ce qui peut sembler singulier de la part des descendants d’un des plus notables orangistes. Ils surent le prouver au cours de la Grande Guerre à laquelle prirent part tous ceux qui étaient en état de la faire et au cours de laquelle deux d’entre eux, Wolfgang et Edouard, perdirent la vie. Leurs successeurs eurent la même attitude en 1940.
Formant une famille très unie, dont le lieu de ralliement fut longtemps la vieille demeure familiale, Marché aux Bois à Bruxelles, les d’Ursel se sont multipliés de façon considérable en deux ou trois générations. Ce phénomène ainsi que la vente en 1960, suivie de la scandaleuse destruction de l’hôtel d’Ursel, conduisit forcément à « l’oubli de ce monde englouti que nous laissons derrière nous » comme l’écrit Jean d’Ormesson dans Au plaisir de Dieu et que l’auteur entend un petit peu ressusciter.