La famille de Pelichy

Informations
Auteur(s): 
G. de HEMPTINNE et H. DOUXCHAMPS
Recueil(s): 
XLIX
Année: 
1999
Tome(s): 
1
Prix: 
40.00 €
Disponible: 
Oui

 

Théodore, baron de PELICHY (1741-1811) conseiller au Conseil de Flandre à Gand

Théodore, baron de PELICHY (1741-1811) conseiller au Conseil de Flandre à Gand

Les Pelichy sont, au départ, des marchands de Savoie, fixés en Flandre aux XVIe et XVIIe siècles. Ils y donnent diverses branches à Haringhe-Rousbrugghe, Bergues-Saint-Winoc, Dixmude, Nieuport, Hulst, etc., qui porteront des noms ou surnoms tels que Pilisy, Pillecyn, Fey, etc.

Jean Pelichy s'établit comme marchand à Amsterdam, d'où il fonde une maison de commerce à Séville, où il meurt en 1698. Il se trouve à l'origine de la lignée des barons de Pelichy, qui s'est éteinte en 1994.

En trois cents ans, treize générations de Pelichy ont beaucoup voyagé : revenus en Flandre, à Bruges, puis à Gand, au XVIIIe siècle, ils ont donné des officiers au service d'Espagne et du Saint-Empire, un bourgmestre du Franc de Bruges, un conseiller de Flandre à Gand, une artiste-peintre de talent, des seigneurs de Turksweert en Gueldre, des officiers au service d'Autriche engagés dans les guerres contre Napoléon, un ministre pour les Affaires du culte catholique aux Pays-Bas sous le roi Guillaume Ier, tandis que son frère, futur bourgmestre de Bruges, siège au Congrès national rédigeant la constitution du nouveau royaume de Belgique, trois bourgmestres de Seeverghem, un prêtre fondateur d'écoles à Iseghem, un officier et un administrateur territorial au Congo, etc.

Une branche autrichienne a brillé pendant un siècle avec des chambellans impériaux et royaux, un général, une chanoinesse, deux chevaliers de l'Ordre teutonique, une dame de la Croix étoilée, etc., avant de s'éteindre en 1918.

Avec tous ces personnages, nous traversons les époques espagnole, autrichienne, hollandaise, belge... Avec eux, nous sommes confrontés à quelques événements historiques auxquels ils ont été mêlés, parfois de près. Avec eux nous circulons à travers l'Europe, de Saint-Jeoire en Savoie à Bruges, de Séville à Vienne, de Nieuport à Padoue, d'Amsterdam à Utrecht, de Nimègue à La Haye, de Paris à Lérida, d'Innsbruck à Syracuse, de Brünn en Moravie à Pola en Istrie, de la bataille d'Audenarde à celle de Leipzig... Leurs magnifiques portraits, très nombreux, nous aident à mieux cerner leurs personnalités.

Un livre où se mêlent grande et petite histoire, guerre et paix, vie publique et privée, civile et militaire... Enfin et surtout, une famille foncièrement catholique, envers et contre tout, jusque dans les Provinces-Unies acquises au calvinisme.

Principales familles alliées ou apparentées concernées : Staats, Rycksz, de Stappens de Harnes, de Lichtervelde, Rotsart de Hertaing, Kervyn de Meerendré, Le Fevere de Ten Hove, de Meulenaere, de Keyser, de Hemptinne, de Schietere de Lophem, d'Hoop, de Cocquéau des Mottes, van Huerne, Gillès de Pélichy, de Beelen Bertholff, de Khevenhüller, von Prandau, etc.

Quelques-uns des sujets abordés : des marchands savoisiens en Flandre, des marchands drapiers à Amsterdam et Séville, la seigneurie de Turksweert en Gueldre, le Franc de Bruges, le catalogue des oeuvres de l'artiste Gertrude de Pelichy, la relique du Saint-Sang à Bruges à l'époque révolutionnaire, la question catholique aux Pays-Bas (début xixe siècle), officiers, guerres et batailles de l'époque espagnole jusqu'aux campagnes napoléoniennes, le vote de la loi contre le duel, la fondation des écoles catholiques d'Iseghem, le compte de la mortuaire de Georges Pilisy († 1635) renseignant plus de 200 débiteurs et créditeurs d'un marchand drapier du xvie siècle, un parrainage impérial, le testament de Joseph van Huerne, grand ancêtre et amateur d'art au xixe siècle, etc.

  • Ce livre ne traite pas à proprement parler des Gillès de Pélichy, mais des Pelichy, auxquels ils sont alliés. Les Gillès de Pélichy descendent tous de la fille du baron Jean de Pelichy (1774-1859), membre du Congrès national, sénateur et bourgmestre de Bruges, dont ils perpétuent le nom depuis 1872.
  • L'histoire de la famille Gillès a déjà été publiée à deux reprises par le baron Charles Gillès de Pélichy : l'Album de famille (1949) et l'Histoire des Gilles et Gillès de Pélichy (1971), recueil 10 des Tablettes des Flandres.
  • Le présent ouvrage sur les Pelichy est réalisé en co-édition par l'Association familiale Gillès de Pélichy et l'Office généalogique et héraldique de Belgique.
  • Un volume de 324 pages, plus de 100 illustrations dont 4 en couleurs, 10 tableaux généalogiques, index des noms de lieux et de familles (avec prénoms pour les Pelichy), format 19 ´  24 cm, constituant le Recueil XLIX de l'Office généalogique et héraldique de Belgique. Tirage limité.