Le Parchemin

Le Parchemin est une publication bimestrielle créée en 1936 où sont publiées des études des membres de l’OGHB sur des sujets divers relatifs à l’histoire des familles toutes classes sociales confondues, à la généalogie ou à l’héraldique. C’est une revue de qualité, luxueusement éditée avec de nombreuses illustrations en couleur. Elle est distribuée aux membres en règle de cotisation. Le Parchemin compte annuellement plus de 660 pages.

Un comité de rédaction veille à la rigueur scientifique du contenu et à la variété des sujets abordés tant en ce qui concerne le genre d’articles proposés, que la période étudiée ou la sous-région traitée. On y trouve des études généalogiques consacrées aux familles de nos contrées, à l’histoire de leurs demeures et de leurs activités professionnelles, à la biographie de personnalités marquantes, ainsi que des travaux héraldiques, analysant des sources trop peu exploitées ou dépouillant des manuscrit inédits.

En outre, Le Parchemin comporte :

  • plusieurs rubriques récurrentes, telles que Les quarante familles les plus anciennes subsistantes en Belgique et Princes en Belgique,
  • des propos autour de beaux portraits, de beaux objets armoriés ou de beaux ex-libris,
  • des États présents de familles bourgeoises aux XIXe et XXe siècles, selon la méthodologie adoptée par la collection État présent de la noblesse belge,
  • des tableaux d’ascendance de concitoyens méritants, dont la biographie est détaillée,
  • les inventaires des fonds d’archives de l’OGHB,
  • une bibliographie contenant la description d’ouvrages récents et le dépouillement systématique de revues sur les sujets en rapport avec nos disciplines historiques,
  • le Courrier de l’entraide, où les membres posent des questions diverses et où d’autres y répondent dans les numéros suivants.

Le dernier numéro de chaque année contient une table analytique des articles, avec mention des illustrations, et un index onomastique.

Prix du numéro

  • Pour La Belgique : 10 € + frais d'envoi : 2,50 €
  • Pour l'étranger : 10 € + frais d'envoi : 7,20 €

Prix du numéro spécial (indiqué dans le titre)

  • Pour La Belgique : 12 € + frais d'envoi : 2,50 €
  • Pour l'étranger : 12 € + frais d'envoi : 7,20 €

Abonnement

  • Pour la Belgique : 50 €
  • Pour l'étranger : 80 €

Mode de paiement

Vous pouvez payer par virements ou versements à effectuer au compte N° 310-4096477-59 de l'Office généalogique et héraldique de Belgique, avenue Charles Thielements 93, B-1150 BRUXELLES.

Indiquez bien le motif du paiement (IBAN : BE 84 3104 0964 7759 - BIC : BBRUBEBB)

Le Parchemin 427 (Janvier-Février 2017)

SOMMAIRE

  • † Baron Adhémar von LINDEN, Les clefs des faux de Butkens, pp. 2–24
  • Hervé DOUXCHAMPS, Les quarante familles belges les plus anciennes subsistantes. Lynden (Aspremont) (suite) et La Marck, pp. 25–44
  • Marc BELVAUX, La famille Dumon, pp. 45–68
  • Fabrice-M.-J. MÜLLENDER, Les épousailles d’Odile de Pallandt, pp. 69–76
  • Mathieu GILLION, Testament de maître Jehan Gillion, chanoine de Sainte-Waudru à Mons (1496). Complément à la généalogie de la famille Gillion de Trélon, pp. 77–86
  • Nouvelles armoiries ecclésiastiques. Mgr Lode Aerts, 27e évêque de Bruges, par Jean-Jacques van ORMELINGEN et Damien BREULS de TIECKEN, pp. 87–88
  • Bibliographie, pp. 88–89
  • Courrier de l’entraide, pp. 89–96

Le Parchemin 426 bis (Novembre-Décembre 2016)

SOMMAIRE

  • Baudouin D’HOORE et Miguël CARDON de LICHTBUER, Inventaire des fonds d’archives de la famille Cardon de Lichtbuer (OGHB), pp. 661–677
  • Revues des revues, pp. 678–703
  • Ajouts et corrections, p. 704
  • Index, pp. 705–738
  • Table, pp. 739–748

Le Parchemin 426 (Novembre-Décembre 2016)

SOMMAIRE

  • Jean-François HOUTART, La famille Triest originaire de Lede, pp. 565–581
  • Hervé DOUXCHAMPS, Les quarante familles belges les plus anciennes subsistantes, Orjo. Classement 2016. Prolongements, pp. 582–594
  • Geoffroy de FAILLY, Les barons van Slingelandt. Une lignée de regenten au cœur du pouvoir à La Haye aux XVIIe et XVIIIe siècles, pp. 595–639
  • Denise REY & Jean-Jacques van ORMELINGEN, État présent de la branche belge de la famille genevoise Rey, pp. 640–649
  • Nos beaux portraits. Henri-Joseph van Susteren, 14e évêque de Bruges, par Stéphane de WOLF, pp. 650–659
  • Courrier de l’entraide, p. 660

Le Parchemin 425 (Septembre-Octobre 2016)

SOMMAIRE

  • Nos beaux objets armoriés. Des grès de Bouffioulx aux armes Montpellier, par Frédéric de MONTPELLIER, pp. 469–487
  • Hervé DOUXCHAMPS, Les quarante familles belges les plus anciennes subsistantes, Oldeneel, pp. 488–497
  • Marquis de TRAZEGNIES, Les seigneurs de Wedergraet. Une branche peu connue des Trazegnies, pp. 498–550
  • Assemblée générale statutaire de l’Office généalogique et héraldique de Belgique,
    pp. 551–562
  • Courrier de l’entraide, pp. 563–564

Le Parchemin 424 (Juillet-Août 2016)

SOMMAIRE

  • Nos beaux objets armoriés. Une plaque aux armes Hardy et de Ville de Goyet, Huy- 1766, par Emmanuel JOOS de ter BEERST, pp. 373–385
  • Nos beaux objets armoriés. Une taque de foyer et divers ornements aux armes de Célestin de Jong, abbé de Saint-Hubert, par Marc BELVAUX, pp. 386–397
  • Hervé DOUXCHAMPS, Les quarante familles belges les plus anciennes subsistantes, Noot, pp. 398–414
  • Thierry LACOURT, Victorien Lacourt, pp. 415–423
  • Comte Baudouin d’URSEL, Princes en Belgique – Wellesley Wellington, Waterloo, 1815, Compléments et Quelques considérations en guise de conclusion, pp. 424–442
  • † Georges de HEMPTINNE, Le mariage Ocreman, pp. 443–447
  • Olivier LISEIN, Une branche bâtarde méconnue de l’illustre famille de Corswarem, pp. 448–460
  • Nos beaux ex-libris, Paul Fontainas et Comte Georges de Nédonchel, par Marc BELVAUX, pp. 461–467
  • Bibliographie, pp. 467–468

Le Parchemin 423 (Mai-Juin 2016)

SOMMAIRE

  • Leo DE REN, L’héraldique et la généalogie au service de l’histoire de l’orfèvrerie,pp. 195–199
  • Anne-Marie CLAESSENS - PERÉ, Un plat aux armes Rysbosch (Anvers 1660–1661),pp. 200–207
  • Jean-Jacques van ORMELINGEN, Une paire de boîtes de toilette aux armes de Blende (Bruges 1662–1664),pp. 208–211
  • Marc BELVAUX, Un saupoudroir aux armes Cassal (Namur 1682–1700),pp. 2012–216
  • Jean-Jacques van ORMELINGEN, Une paire de flambeaux aux armes Gielis Hujoel et Vits (Bruxelles 1692–1696),pp. 217–220
  • Baron Daniel de MOFFARTS, Un moutardier aux armes Jardon (Liège 1695–1696),pp. 221–224
  • Baron Jacques de CARTIER d’YVES, Une paire de flambeaux aux armes du Tru et Rolans (Huy 1704–1740),pp. 225–227
  • Baron Michel t’KINT de ROODENBEKE, Une paire de flambeaux aux armes Wirix (Bruxelles 1711–1712)*,pp. 228–232
  • Josine de FRAIPONT - de FRANCQUEN, Un plat aux armes La Bouverie et Baré-Specx (Namur 1712–1720),pp. 233–237
  • Erica BASSO, Une boîte à thé aux armes Crinon et Loiseleur (Mons 1719–1722),pp. 238–242
  • Franz AUMANN, Un moutardier aux armes van Kieldonck et van Winde (Liège 1735–1736),pp. 243–252
  • Baudouin D’HOORE & Jean-Jacques van ORMELINGEN, Un somptueux cadeau de baptême pour Caroline-Anne-Léonarde Arents (Bruges 1736–1737),pp. 253–258
  • Sébastien TERCELIN de JOIGNY,* Une verseuse aux armes le Ducq et Hennezel (Mons vers 1740)*,pp. 259–263
  • Nicole CARTIER, Une cafetière aux armes Berghes-Saint-Winnoc (Maubeuge 1743 au plus tôt),pp. 264–266
  • Christophe de FOSSA, Une timbale aux armes t’Kint (Bruxelles 1747–1749),pp. 267–272
  • Jean-Claude DAPSENS, Une chocolatière aux armes de Rasse (Tournai 1748–1749),pp. 273–277
  • Luc ENGEN, Une cafetière aux armes Gérardin et Waha (Liège 1750–1752),pp. 278–285
  • Pierre CAMBIER, Une paire de flambeaux aux armes van der Straten et Moerman (Gand 1752),pp. 286–289
  • Josine de FRAIPONT - de FRANCQUEN & Philippe-Edgar DETRY, Un pot à lait aux armes le Bidart et Stassart (Namur 1756),pp. 290–294
  • Dominique de KERCKHOVE dit van der VARENT, Une paire de cuillères de service aux armes Papeians et O’Donnoghue (Gand 1760),pp. 295–300
  • Chevalier Baudouin de THEUX de MEYLANDT et MONTJARDIN, Une paire de cafetières aux armes Legro et Poswick (Aix-la-Chapelle 1766),pp. 301–305
  • Jacques PETIT, Un calice pour Herman Petit (Louvain 1772),pp. 306–309
  • Diane de COUNE, Une paire de cuillères de service aux armes de Coune (Liège 1773),pp. 310–314
  • Paul-André de FOSSA, Une assiette volante aux armes Doutrelepont et Alard (Augsbourg 1777–1779),pp. 315–318
  • Jean-Marie de COUNE, Une paire de saucières aux armes Billehé (Bruxelles 1779),pp. 319–323
  • Régine MERTENS de WILMARS, Une paire de cuillères de service aux armes le Couvreur et Aronio (Lille 1782–1783),pp. 324–327
  • Baron Michel de VILLENFAGNE de VOGELSANCK, Une vaisselle aux armes Villenfagne et Libert de Flémalle (Liège 1783–1794),pp. 328–337
  • Bernard VANDERMEERSCH, Une saucière aux armes de Dom Cloquette, dernier abbé de Villers (Bruxelles 1789),pp. 338–342
  • Comte Philippe d’ARSCHOT SCHOONHOVEN, Une plaque de garde aux armes Lierneux (Liège 1789),pp. 343–347
  • Jean-Jacques van ORMELINGEN, Une paire de flambeaux « trompettes » aux armes Monin et Gérardin (Maestricht 1792–1793),pp. 348–353
  • François de PIERPONT, Une saucière aux armes Dhont et Waepenaert (Liège 1815–1832),pp. 354–359
  • Philippe PETIT, Une paire de légumiers aux armes du baron Seutin (Paris 1856–1862),pp. 360–364
  • Ko GOUBERT, Un service à café « égoïste » aux armes Lalaing (Bruxelles 1922–1926),pp. 365–333